Lex Libris

blog sur la musique, les livres, le droit public, essentiellement

Juil 23

foxesinbreeches:

Polaroids by Andrei Tarkovsky from the book Instant Light: Tarkovsky Polaroids 

(via ambiguousorigins)


Juil 22



Juil 21

Metropolis (1927)

In a futuristic city sharply divided between the working class and the city planners, the son of the city’s mastermind falls in love with a working class prophet who predicts the coming of a savior to mediate their differences.

(via netlex)


Juil 20

Greta Garbo in The Kiss  (Jacques Feyder, 1929), her last silent film

Greta Garbo in The Kiss  (Jacques Feyder, 1929), her last silent film

(via netlex)


Juil 19

Juil 17

L’Occident, c’est à la fois une zone, une organisation et un projet. La zone correspond à l’espace euro-atlantique, ce « premier monde » jadis nommé par opposition au « second monde », le bloc communiste, et au tiers-monde. C’est l’aire chrétienne moins le monde orthodoxe. L’Occident, c’est en deuxième lieu, une organisation politico-militaire, offensive et expansive, l’OTAN, « l’instrument de l’hégémonie américaine », comme disait de Gaulle. Malgré son nom, elle n’est plus liée à l’Atlantique Nord, puisqu’elle opère en Afrique comme en Asie centrale, dans ce qu’on appelait le hors-zone. L’Occident, c’est enfin un projet, la volonté de moderniser la planète selon l’acception qu’il donne de la modernité, à savoir un mélange de marché libre, d’hyperindividualisme – l’individu roi, sans tradition ni appartenance, ces boulets aux pieds du consommateur – et de la bonne gouvernance, qui serait l’art de gouverner sans faire de politique, et donc de gérer les pays comme des entreprises.

Ce n’est pas un complot mais une utopie, une folie, qui sous-tend l’occidentalisme de nos gouvernants et de nos communicants, si on peut encore les distinguer.

Régis Debray - Le Monde - les forces et faiblesses du monde de l’Oeust


Page 1 sur 176